Pression basse

Tropic
Exotic
C-flo
appareil pression
appareil sous-marin
ventilateur-serre 1
ventilateur-serre 2
Liste de prix
tructs & astuces
jardin d'hiver
plantes exotiques
carnivores
terraria
wellness

references
. profiles clientes
. universitaire &
  recherche
partnenaires
-------------------
accessoires

Index
home

Utilisations petit brumisateur - jardins d´hiver

Vue d´ensemble

Orangeries

changer

Jardins d´hiver

Îlots verts

Arbres d´intérieur

De l´orangerie princière au jardin d´hiver bourgeois

Tout au départ, le jardin d´hiver servait surtout dans les résidences des cours impériales, royales et princières régnantes et spécialement dans l´hémisphère nord non seulement à hiverner des orangers (agrumes) mais aussi à célébrer des fêtes et des concerts durant les mois gris de l´hiver.
 D´où le nom d´origine "orangerie".

L´image montre la "maison des orangers", que le duc Christof v. Württemberg fit construire en 1560 à Stuttgart. Elle possédait des vitres en culs- de-bouteille et était chauffée avec un poêle de faience.

Comme le climat extérieur n´était pas propice à la culture d´une végétation luxuriante de plantes et de fruits exotiques et que l´on ne voulait pas renoncer aux plaisirs de cette culture et comme l´argent et la main-d´oeuvre bon marché ne manquaient pas, on fit construire des bâtiments de telle façon qu´il fut possible d´hiverner les plantes méridionales et ainsi poursuivre leur culture.

Les orangeries les plus grandes et les plus connues de l´époque baroque se trouvent au château de Versailles et à Schönbrunn.

L´orangerie du château de Schönbrunn - Vienne

A l´époque des temps modernes, avec la montée de la prospérité et le choix de logements plus spacieux, la classe travailleuse, surtout dans les villes, souhaita s´entourer de plantes de tous les pays non pas spécialement comme objet d´exhibition mais tout simplement en vue d´améliorer la qualité de vie de son habitat. Il fut bientôt de bon ton de posséder des plantes, le plus souvent robustes telles le tilleul d´appartement, le philodendron ou l´arbre à caoutchouc et sans lesquelles on ne pouvait pas s´imaginer un appartement ou une fenêtre. La maîtresse de maison allait chaque jour de pot en pot, le petit arrosoir à la main, afin que tout verdoie et fleurisse.

Cependant, depuis que les vrais exotiques comme par exemple les orchidées ou les cactus aux formes, couleurs et tailles les plus diverses furent proposés à des prix abordables, la tenue des plantes prit nettement une autre forme. On ne se contenta plus de laisser ses plantes vivoter, lesquelles  ne fournissaient que pour le maître des lieux une atmosphère agréable, mais on commença aussi à créer un micro-climat rien que pour ses plantes.

Sa passion pour la collection et sa curiosité font partie de la singularité de l´homme. Dans plusieurs endroits on ne se contenta plus d´un coin de fleurs ou d´un îlot de verdure dans le paysage des habitats. Le nombre de plantes s´accrut, l´espace devint de plus en plus petit...

Celui qui avait les moyens ou avait un balcon ou un oriel et habitait en ville ou celui qui cherchait à faire d´une maison la sienne trouva enfin des possibilités de transformer ses îlots de fleurs en petites serres. Le jardin d´hiver bourgeois était né. Il ne sert, dans les cas les plus rares, qu´à hiverner les "orangers" comme c´était autrefois d´usage. Cependant, la plupart du temps, le sens et le but du jardin d´hiver demeura, à savoir de s´y asseoir et de discuter avec sa famille et ses amis entouré de fleurs et de feuilles bien vertes, même par les plus mauvais temps.

Si la construction d´un jardin d´hiver n´était encore réalisable il y a 30 ans qu´avec beaucoup d´initiative et des constructions spéciales onéreuses, aujourd´hui presque chaque architecte ainsi que de nombreuses entreprises spécialisées proposent des constructions aux formes et matériaux les plus divers. Cependant, l´attention principale de la construction est portée sur son aspect et sa forme.

Ce n´est que très lentement que les gens prennent conscience qu´un jardin d´hiver doit être concacré à une vie en harmonie entre l´homme et les plantes et cela dans un climat agréable pour tous deux.

Quelques ombrages et une ventilation furent bientôt proposés ainsi que le chauffage et l´éclairage en tous genres. Néanmoins, on renonce "largement" la plupart du temps encore à gérer l´humidification spécifique aux plantes et on renonce aussi à climatiser en fonction des cycles de croissance des plantes.

Et nous nous sommes concacrés à cette spécialité....
 … poursuivez votre lecture s´il vous plaît ...

 

Orangeries

changer

Jardins d´hiver

Îlots verts

Arbres d´intérieur

Utilisations petit brumisateur - jardins d´hiver

Vue d´ensemble

home

last modified Mar 2011
Copyright © 1990 - 2015 by Plantfog - Ing. Manfred Dolejsi - all rights reserved